À propos

La lecture a toujours fait partie  de ma vie, sans doute parce que dans ma famille, tout le monde lisait. Je me souviens d’après-midis dans la maison de campagne, où chacun était assis près de la grande cheminée de pierre et avalait les mots, les phrases, les textes. J’ai l’impression de m’en être gavée à l’excès parfois 🙂

Puis il y a eu l’écriture, cachée très longtemps, comme si je n’avais pas le droit, par manque de confiance sans doute. En même temps, j’avais raison. Ce que je pondais était très nul, dépressif. C’était l’époque où je croyais encore que pour exister il fallait être malheureux.

Et enfin bien sûr, il y avait la musique, classique essentiellement, que je n’ai pas apprise, que j’écoutais seulement,. Je devais être la seule de mon lycée à sortir de la FNAC avec des Deutsche Grammophon sous le bras, Karajan en couverture ! J’aimais sans doute frimer un peu, jouer à l’intello, celle qui est différente des autres. J’ai toujours été assez individualiste, pas égoïste ni asociale, juste trublion à part, l’envie d’être différente, de ne pas me noyer dans la masse…

Les paysages enfin sont importants. J’aime les grandes balades durant lesquelles mon esprit vagabonde au gré des détours et des découvertes. Longtemps les collines du Perche furent ma terre de prédilection. Puis durant quelques années, ma vie personnelle m’amena dans l’Oxfordshire. Avant que de revenir à mes chères préférences normandes et percheronnes… et de repartir vers la Bretagne et sa presqu’île de Rhuys.

J’écris depuis mon adolescence. Je rêvais d’être écrivain. J’ai compris très vite que ce n’était pas si simple. J’ai continué, et attendu que le monde change, que l’édition 2.0 ouvre ses portes à d’autres possibilités. En fait non, cela est venu avant. J’ai eu l’opportunité d’écrire quelques docu-fictions pour France Inter et puis j’ai publié deux ouvrages en lien avec la musique classique, d’abord un essai : Comment exister aux côtés d’un génie ? Fanny Mendelssohn, Clara Schumann, Alma Mahler et les autres, puis un récit : Alma Mahler, naissance d’une ogresse, les deux chez L’Harmattan.

C’est après, avec les Éditions Hélène Jacob, que j’ai commis Méfiez-vous des contrefaçons, polar un peu sanglant dont l’action se déroule dans ma ville natale, Paris. Cette jeune maison d’édition, dynamique et solidaire, au sens où tous se soutiennent et s’encouragent – auteurs, éditeurs, chroniqueurs, bêta-lecteurs, … – apporte un nouveau souffle au livre, privilégiant le numérique par souci économique et écologique, ce qui me correspond… Mais je vous raconterai dans un article ce que cela signifie réellement…

Des nouvelles ont paru au printemps 2015, un roman policier va paraitre le 21 septembre 2015, un troisième est en cours, et aussi un autre récit sur… Mystère !!!!

Publicités

7 réflexions sur “À propos

  1. Un parcours naturel en quelque sorte… laisser venir et quelque chose qui vous correspond vient. Vérifier ce principe s’impose : lire votre écriture et voir venir. à bientôt Agnès.

    J'aime

  2. Bonsoir
    De passage sur votre carnet je ne voulais pas manquer l’occasion de vous saluer ici.
    Il est bien possible que je me laisse séduire par un de vos romans si ce n’est pas un polar 🙂 .
    En tout cas je passerai la tête de temps en temps….
    Guy

    J'aime

  3. Agnes, quel blog ! 4700 visiteurs. Des tas d’articles intéressants. Un itinéraire editorial prestigieux… Pour l’instant, je n’ai pas trouvé le temps de lire un seul de tes bouquins. Blog oblige. Je vais me remettre a la lecture qui me manque dès que possible. Bises. Manou

    J'aime

  4. Oui. Cette bande que je connais que virtuellement m’a toujours inspirée une grande confiance. Programmes et horaires respeçtes. Travail d’orfevre pour la mise en page, la correction et la couverture. Compétences informatiques et de marketing de haut niveau. Bref, toutes choses qui me manquaient mais qui semblent manquer également aux maisons tradi qui n’ont pas encore pigé le truc….
    Bref, une equipe sympa, chaleureuse et efficace. Tous les auteurs ont l.air d.etre satisfaits. En tout cas, moi oui. Bises.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s