Work-addict ? Chacun peut se donner les moyens !

Anne-Sophie, que j’ai accompagnée en 2010, m’a proposée de raconter mon destin de « work-addict » sur le blog d’un de ses clients, Expectra.

Je vous mets le lien ci-dessous. Il suffit de cliquer sur ma pomme, puis je vous parle d’Anne-Sophie !

Work-addict

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anne-Sophie fait partie de ces salariés, absolument extraordinaires, que j’ai eu la chance d’accompagner lors de coaching ou de bilans de compétences.

Avant-hier…

Elle est venue me voir en 2010. Dynamique, bosseuse, créative et entreprenante, elle s’ennuyait un peu dans sa vie de Consultante e-recrutement. Surtout, à 32 ans, elle ne voyait pas de quelle façon évoluer.

Au fond d’elle, une vocation ratée de sage-femme, dont elle parvient à faire le deuil durant nos échanges. En même temps, elle sait aujourd’hui que tout est possible. Elle peut reprendre ses études un jours pour « accoucher » de ce rêve initial ; tout est possible avec du temps, de la patience, de la persévérance, et l’entourage de ses proches.

Elle privilégie une formation en Ecole de Commerce, s’intègre facilement dans le monde du travail, se fait apprécier de ses patrons et collègues. Anne-Sophie montre en effet des qualités d’ouverture aux autres, de chaleur humaine, d’investissement intense dans son travail et dans tout ce qu’elle entreprend, dans sa vie privée comme dans sa vie professionnelle. Elle a besoin de créativité, d’autonomie et de responsabilités pour s’épanouir. Une profonde empathie, également.

Anne-Sophie est ce qu’on appelle communément une femme attachante, vivante et professionnelle. 

Hier…

Très sensible aux environnements à forte valeur ajoutée – Développement Durable, ONG, Associations, Santé et Social –, elle décide de se lancer dans l’entrepreneuriat. Elle crée à Colombes un concept-store en lien avec le bio-développement, sur des produits vestimentaires, décoratifs et d’ameublement. Ce challenge, elle le vit à fond pendant plusieurs années.

Elle aussi, a été une work-addict !

Car, elle a découvert les aléas de l’entrepreneuriat ; solitude du « patron » et rencontres enrichissantes avec ses clients et ses fournisseurs ; découragement face au temps qui défile à toute vitesse et saveur des succès lorsqu’elle relève ses challenges ; crainte des fins de mois plus que difficiles et certitude de grandir et de se construire en tant qu’être humain.

Anne-Sophie se découvre, en même temps qu’elle progresse sur le chemin professionnel.

Aujourd’hui et demain !

Elle est revenue dans le salariat. Anne-Sophie est l’exemple parfait de ce que seront les carrières demain, et de ce qu’elles sont déjà en partie aujourd’hui : mixte d’indépendance et de CDI.

Je reste persuadée que, sans cette très belle et riche parenthèse, Anne-Sophie ne serait pas tout à fait la femme qu’elle est advenue.

Elle fait partie de « mes » plus belles réussites de coach, même si elle a fait 90% du job !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s