Livre papier ou liseuse ?

C’est un sujet récurent, au fil des blogs et des conversations sur Facebook. Ils opposent les partisans de chaque support, et laissent désorientés ceux qui affectionnent les deux, comme moi.

J’ai longtemps eu un attachement viscéral pour les livres, une espèce de rapport physique, caressant les couvertures, feuilletant les pages sans Liseuse ou livrejamais les corner ni casser les dos. À tel point que je détestais les prêter et exigeais que le petit veinard qui avait réussi à me convaincre de lui faire confiance use des mêmes égards avec l’ouvrage… ou me le rembourse !

Je ne me lassais pas de voir mes livres galoper sur mes étagères, envahir des pans entiers des murs de ma chambre, puis de mon petit appartement. Je fouinais dans les librairies, je faisais le plein à la FNAC Halles, Montparnasse ou Wagram (Ben oui, j’suis parisienne), je fréquentais même les échoppes d’occases, histoire de dénicher des livres improbables. Et je lisais, je lisais, je lisais, limite boulimique.

Je n’ai d’ailleurs jamais compris que l’on puisse s’ennuyer. Lisez, diantre !!!!!

Puis j’ai organisé mon premier déménagement. Dans mon appartement, j’avais fait aménager un pan entier de mur couvert de rayonnages. C’était très beau… et presque oppressant ! Quand il m’a fallu quitter les lieux, je me souviens m’être dit que je ne pouvais pas les emporter tous Bibliotheque 1et j’ai trié pour la première fois. Il y avait les classiques, ceux que je me refusais à éliminer, ceux que j’avais adorés et les autres. Pour ceux-là, je devins impitoyable et les donnais.

Après cette première transhumance, d’autres ont suivi, avec toujours le vide précédant le nouveau remplissage, insidieux et inéluctable. J’ai donné certains ouvrages trop tôt, d’autres ont réussi à s’accrocher… On se demande pourquoi !

Une vente de maison familiale à la campagne, un nouveau déménagement, un décès, et me voici de nouveau à sélectionner, trier, ranger, classer, les doigts souvent gris de poussière. Car, allez nettoyer des rayonnages où s’empilent des ouvrages sur au moins deux épaisseurs ! Et je râle, je râle !!!! Il faut optimiser les étagères, sélectionner les ouvrages élus, privilégier les livres reliés et les mettre à l’abri…

Car mes états d’âme se sont nettement amoindris, voire inexistants. Un livre est redevenu un objet, qui peutBibliotheque 2 se perdre, se donner, et se racheter ou s’emprunter à la médiathèque. Il doit vivre et ne pas se retrouver coincé sur un rayonnage. Cependant, quelques rares restent chargés affectivement, par exemple cette intégrale de Zola que je ne peux me résoudre à donner même si je la possède également en Pléiade. Zola était un des auteurs fétiches de mon père et je partage sa passion. Je l’ai vu lire et relire ces ouvrages reliés dans une élégante robe de peau rouge. Je me laisse le temps de la réflexion. J’ai la place de les conserver encore. On avisera si un jour je dois disposer d’un espace moindre.

Alors OK, la liseuse, c’est moins glamour. Mais quand vous rangez vos livres dans des bibliothèques virtuelles, qu’importe le nombre d’ouvrages : la liseuse n’enfle pas !!!!!

Publicités

12 réflexions sur “Livre papier ou liseuse ?

  1. Avant, j’étais très papier. Mais, ça, c’était avant de rencontrer ma Kobo ❤
    Depuis, je lis exclusivement en numérique, même s'il m'arrive encore de m'offrir un livre papier de temps en temps. J'embarque ma Kobo dans mon sac et elle me suit partout sans peser sur mon épaule. Que demander de plus ? Je suis devenue accro à ce support de lecture, c'était pourtant pas gagné !

    Aimé par 2 people

  2. Qui a jamais tenté de faire rentrer un pavé de 500 pages dans une valise vienne me dire que la liseuse, ce n’est pas top ! J’adore toujours autant les livres papier, mais comme toi: ceux qui symbolisent mon passé, mon père, ma famille… Le reste, oui, ça se donne et ça vit ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Oui Julie, le contact papier reste unique, mais j’aime l’idee de voyager « légère » et aussi, de payer le juste prix un ebook (quand la plupart des éditeurs proposeront des prix adaptés au format… 😦 car pour le moment, nombreux sont ceux qui abusent…) Ainsi, les livres seont accessibles à l’achat à un plus grand nombre… 🙂

      J'aime

  3. J’ai du abandonner des cartons entiers de livres auxquels je tenais quand j’ai déménagé aux US. Trop cher à emporter. Cela m’a permis de m’alléger aussi mentalement. Je me suis alors aperçu que je pouvais m’en passer, que je n’avais pas besoin de les posséder, les avoir sous la main, à moi, pour les lire ou les relire. Les deux ne s’opposent en rien mais se complète même si je n’ai pas encore de liseuse. Je pratique également la médiathèque. J’aime aussi l’idée qu’un livre est ce qu’il vous en reste une fois lu dans la mémoire et la sensibilité.

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Agnès, quel bel article et très intéressant !
    Ah le fameux « combat » entre le livre papier et le livre numérique. Pour moi, ils sont complémentaires : j’ai été, tout comme vous, une boulimique de lecture (romans principalement et BD quand j’étais petite. J’en lis encore mais moins) et j’ai toujours plein de livres qui remplissent mes étagères et qui s’entassent les uns sur les autres, font une pile de plus en plus haute sur ma table de nuit. Je songe de plus en plus à m’en détacher, à m’alléger, surtout que je prévois de voyager sur du moyen ou long terme. Mais…. je ne sais pas encore. Il y a les indétrônables : valeur sentimentale, souvenirs, vieux livres, premier « vrai » livre comme une grande à 6 ou 7 ans, je me souviens, c’était « Oui-Oui et son âne » il est tout déglingué. Il y a ceux qu’on adore, comme des trésors. Mais comment faire lorsqu’on veut à la fois les « posséder » et s’en détacher… ? Je ne sais pas encore.
    Je n’ai pas de liseuse pour l’instant mais je lis beaucoup sur l’appli Kindle de mon smartphone. C’est vraiment pratique de se balader avec 1000 livres dans son sac lol ! Et du coup, j’ai toujours de la lecture sous la main, je ne râle plus si j’ai oublié mon livre pour attendre quelque part. Comme vous dites, on ne s’ennuie jamais lorsqu’on aime lire ! Je ne cesse de le répéter à mon fils ado qui n’ouvre jamais un livre 😦 et n’aime pas attendre.
    Est-ce qu’un jour le livre papier disparaîtra ? Je l’ignore. Beaucoup d’inventions ont, avec le temps, fait disparaître leurs prédécesseurs : les gramophones ont disparu au profit des magnétophones, ces derniers au profit des chaînes hi-fi, et maintenant ce sont les ipod et autres lecteurs numériques qui tendent à évincer leurs ancêtres. Pour ma part, je n’ai pas encore pris le pli d’écouter ma musique autrement qu’en CD et sur du streaming à l’ordi. Je serais déroutée de voir ma voiture sans lecteur mais avec une prise USB lol. Et puis il y a le cinéma. Malgré la présence de la télé, il est toujours là. Certes différent, il n’est plus centré sur l’information dont il n’a plus le rôle, mais il est toujours là comme loisirs et évasion et très apprécié. En revanche, je pense que la télé (et le téléphone fixe) est vouée à disparaître au profit du tout internet, tout en un. Mais je m’égare, revenons aux livres.
    J’ignore donc si le livre papier disparaîtra car il est complémentaire du numérique. Chacun a ses charmes et ses travers. Oui il y a la poussière et l’encombrement, le poids, mais il y a l’histoire, l’odeur, le toucher, le vécu, parfois le beau ! Oui, il y a le côté pratique, léger, instantané dans la commande, et le bas prix (pour un éditeur pas gourmand et avisé), mais il y a la froideur, l’impalpable, le non confortable selon les supports.
    Alors ?
    Belle journée, chère Agnès 🙂
    Marjorie

    J'aime

    • Grand merci pour le commentaire, c’est très gentil, et je partage grandement votre avis… Je reste CD et ne parviens pas à utiliser le port USB de ma titine (voiture) alors que j’empilais les CD dans la boite à gants de la précédente, du coup, j’écoute F Inter, F Musique ou F Cul(ture) 😉 … Je n’ai plus de télé et regarde ce qui me chante sur mon mac, et j’ai beau râler, j’ai encore bôcou de livres… 😉 A bientôt 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s