« Marketing » est-il un gros mot ?

Je fais mon mea culpa, je l’ai longtemps cru…

À vingt ans, je fantasmais davantage sur le poète maudit et incompris que sur le vendeur de lessive qui vous fait sa pub… Voire le fameux sketch de Coluche qui me fait toujours autant hurler de rire 😀

Couv Comment existerQuand j’ai eu la chance d’être publiée par les Éditions L’Harmattan, j’ai mieux appréhendé le problème, surtout avec mon deuxième ouvrage… En effet, pour Comment exister aux côtés d’un génie, j’ai eu de la chance… Via Facebook, j’ai été en relation avec une journaliste culturelle, Sophie Lespiaux, qui m’a conseillée de contacter Marc Dumont, lequel m’a très gentiment réorientée vers Christophe Bourseiller, producteur en 2012 de La Matinale sur France Musique… Auparavant, parce que j’avais commis une fiction radio historique pour France Inter, j’avais rencontré Stéphanie Duncan, dont l’émission Les Femmes, toute une histoire, m’a semblé totalement adaptée au sujet de mon livre… Après l’avoir reçu, elle m’a invitée… Vous me suivez ?

Matinale Agnès Boucher

Deux émissions sur deux radios du service public, les ventes du livre ont fortement progressé enCouv ogresse juin 2012… Puis, c’est retombé… Parce que je n’ai rien fait pour que cela continue !

Pour le livre suivant, Alma Mahler, naissance d’une ogresse, ce fut plutôt la Bérézina… Je me suis pourtant un peu plus agitée, mais non, le livre n’intéressait pas… D’ailleurs, il s’est peu vendu… Vous pouvez toujours l’acheter pour corriger le tir… 😀

Quand je suis arrivée au Éditions Hélène Jacob, j’ai découvert un tout autre univers. D’abord, cette maison d’édition, jeune et dynamique, se veut collaborative : donc, chacun bosse ! Et l’auteur aussi ! Il lui est même vivement déconseillé de se draper dans sa dignité d’artiste. Enfin, il peut, mais à ses risques et périls. 😉

Je ne vais pas vous dire que mes livres cartonnent comme des best-sellers, mais malgré mes difficultés à être persévérante, régulière, structurée (Ben oui, je suis plutôt du genre intuitive, mais c’est bien aussi 😀 ), ce blog et ma page Facebook existent et VOUS les lisez !  Quant aux livres, le premier semble en être la locomotive, et c’est au travers d’opérations de promotion qu’il se maintient à un niveau honorable dans l’horrible classement d’Amazon (horrible pour les puristes, et je les comprends d’une certaine manière… mais pas de l’autre… 🙂 )

livres ehj

D’ailleurs, je viens de réaliser que je ne vous ai pas encore parlé du nouveau recueil collectif sorti très récemment, des nouvelles sur la folie… 17 nuances de folie… Quand je vous dis que je suis perfectible… 😦

Bon, tout ça pour dire aux auteurs qui pensent que faire la promo de leur bouquin, c’est déchoir, après Coluche, pensez à Simone Signoret, cette immense actrice, qui se coltinait le Service après-Vente sans moufter… Moi Simone, je ne lui arrive pas à la cheville… Vous, je ne sais pas…

Alors un conseil, pour en avoir de bons (conseils) côté marketing, promo et SAV de vos ouvrages (oh, je sens les boutons d’allergie fleurir…!!! 😀 ) et plein d’autres tuyaux aussi, cliquez là !

tuto bar

Publicités

Une réflexion sur “« Marketing » est-il un gros mot ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s