Se méfier des répétitions de scénario

L’an passé, j’avais lu avec grand plaisir le récit fait par Axel Kahn de sa traversée de la France du Nord-Est vers le Couv entre deux mers Sud-Ouest. La vision sociale et sociétale de l’opus, l’analyse des problèmes rencontrés par certaines populations, et au contraire la manière dont d’autres se sortaient de l’ornière économique, lui conféraient une touche humaniste. De plus, le challenge était original. Un scientifique qui se lance à l’assaut de la découverte de son pays à près de 70 ans. Cela valait le détour.

Du coup, quand son ouvrage consacré à au périple allant de la Bretagne vers Menton, j’avoue ne pas m’être longtemps posée la question, et l’ai acheté sans hésiter.

Moralité ? Pour la seconde fois en quelques jours, je me retrouve frustrée, lésée, avec un goût de déjà vu et de répétition.

Après Vargas, Kahn m’a proprement barbée !

Oh, certes, le livre est très bien écrit, ce qui est déjà un plaisir en soi pas si fréquent. Mais ce second volume raconte quoi au juste ? Les tribulations d’un monsieur savant, sa tendresse un peu naïve et surprenante axel kahn & doudoupour un doudou en forme de jument en peluche, ses émois devant des fleurs ou des paysages sublimes, ses problèmes de genou qui flanche en descente et son épaule qui se déboite lors d’une chute, l’accueil triomphal que lui réserve ses fans dans les villages qu’il traverse, la critique toujours positive de chambres d’hôtes plutôt classieuses, quoiqu’il en dise… Vous saupoudrez le tout de quelques faits historiques qui semblent pompés dans Wikipédia, et le tour est joué !

Ok, Axel Kahn est courageux et cultivé, je n’aurais pas marché le quart du centième de ce qu’il arpente. So, what else ? Le seul moment où je l’ai vraiment trouvé intéressant, c’est à la fin, lorsqu’il exprime sa crainte de vieillir, de ne plus jamais recommencer ce genre d’exploit et donc d’entamer la phase descendante de son existence. Il recule avant de redescendre sur Menton, se trouve de bonnes raisons de traîner, puis se résout à l’inéluctable.

Je suis méchante ? Un poil dépité surtout. 19 € pour « ça », un peu du vol qualifié, non ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s