Ma première interview d’auteures jumelles !

Bon, prenant plaisir à l’exercice, j’ai choisi cette fois d’interviewer une paire de jumelles qui écrit donc à quatre mains, exercice à mes yeux de haute voltige, vu que je suis, comme vous l’avez amplement compris à la lecture de ce blog et de mes opus, une indécrottable individualiste !

soeurs jumellesLe second livre d’Audrey et Natacha Ajasse paraît dans une huitaine aux Editions Hélène Jacob. Après un premier tome, Croc Odile, Mascarades est dans les starting-blocks. Donc, avant de découvrir leur prose, voilà un peu d’informtions concernant notre tandem.

Tout d’abord, êtes-vous de VRAIES sœurs jumelles… « Nous sommes deux sœurs jumelles, nées sous le signe des Gémeaux… » Ouais, désolée, celle-là, on a dû vous la faire cent millions de fois… Bon, reprenons, vraies jumelles donc ? et heureuses de l’être ? Envie de tuer l’autre depuis votre naissance ? Et qui est l’aînée, d’abord !

Audrey Oui, nous sommes de vraies jumelles mais… Nées sous le signe des sagittaires ! Je ne peux pas dire que passée l’adolescence j’ai mal vécu d’avoir une jumelle, au contraire ! On a beau être très différentes, on s’entend à merveilles. Qui est l’aînée… Chez les jumeaux il paraît que c’est le deuxième à sortir, alors je dirais Nat !

Natacha Oui, on est de vraies jumelles et nous entendons très bien même s’il nous arrive de nous disputer.

Comment vous est venu le virus de l’écriture ? L’idée est-elle née chez l’une de vous ou chez les deux ensemble ? Intuitivement ou y avez-vous réfléchi ?

Audrey J’ai commencé à écrire dès que j’ai su le faire ! Je me rappelle que ma mère a été très partie prenante de tout ça, c’est elle qui m’a demandé d’écrire ma première histoire ! Ensuite, au collège, j’ai largement été encouragée par mes profs qui trouvaient qu’il y avait quelque chose à creuser et au lycée, j’ai écrit mes premiers vrais romans. Le passage à l’écriture à deux a été plus laborieux, nous avons mis du temps à trouver notre rythme commun, c’est pourquoi Croc-Odile n’a vu le jour que si tard ! Je dirais que je n’ai jamais réfléchi au fait d’écrire, c’était naturel.

Natacha Je crois que j’ai toujours aimé écrire et surtout inventer des histoires. Après, c’est plus un concours de circonstances qui m’a amené à écrire : un jour ma marraine nous a offert à moi et ma sœur un livre pour apprendre à écrire des romans policiers. C’est le premier livre que nous avons écrit ensemble même si je l’ai terminé toute seule du fait de nos trop nombreuses disputes. C’était très mauvais mais c’était une première. Ensuite j’ai écrit de mon côté, surtout des nouvelles, assez déprimantes il faut bien l’avouer et puis un jour on a décidé de se remettre à écrire ensemble. Et c’était pour Croc-Odile.

LA question que je me pose – comme pour tout « tandem » d’auteur, c’est de quelle manière vous y prenez-vous ? L’une de vous émet un sujet ? Qui travaille sur quoi ? Vous répartissez-vous les rôles ? Les personnages ? Les chapitres ? Que sais-je !!!???

Audrey C’est vraiment difficile de répondre à cette question… Souvent les idées viennent à l’une, l’autre complète, le tout germe ensemble et ça fait un roman ou une nouvelle ! La façon dont on s’y prend est très variable. Pour croc-Odile, comme on avait du mal à écrire ensemble, on s’était partagé les personnages principaux, j’avais Grégory et Jeff, Natacha avait Cassandre et Marie-Odile. Après, avec l’habitude, ça s’est estompé. Sinon, d’un point de vue pratique, l’une de nous a les feuilles de route du roman, on discute et l’autre tape, en écoutant à la fois les formulations de l’autre et en écrivant les siennes tout en les lisant à haute voix. Et on alterne entre les deux. J’espère que c’est clair…

Natacha En général on se complète plutôt bien et même s’il nous arrive de nous disputer pour tel ou telCouv Croc-Odile personnage ou tel ou tel mot employé dans une phrase, le plus souvent on tombe d’accord. Avant d’écrire, on prépare un chapitrage précis sans l’être trop et ensuite seulement on écrit. Dans croc-Odile, au départ nous nous sommes partagé les personnages, sans pour autant que ce soit réducteur. Nous écrivons par contre tous les chapitres ensemble.

Écrivez-vous ensemble ou séparément ? Prenez-vous des plages de temps ensemble ? Laissez-vous l’autre découvrir seule votre prose ou en discutez-vous ensuite ? Si oui, de visu ou par le web ? (je ne sais pas si vous habitez proche l’une de l’autre)

Audrey La plupart du temps on écrit vraiment toutes les deux, donc sur de courtes périodes, parce qu’on ne vit pas ensemble et qu’on n’a pas du tout le même emploi du temps. On écrit pendant les vacances scolaires. Parfois, il arrive que l’une ou l’autre ait une bonne idée et la note, dans son intégralité. Ensuite, ce passage est retravaillé ensemble.

Natacha Nous écrivons complètement ensemble et de visu, c’est comme ça qu’on a toujours fonctionné.

J’ai eu la sensation en lisant votre premier ouvrage aux EHJ qu’il était plutôt destiné aux ados ? Si oui, est-ce un choix délibéré ou s’est-il imposé peu à peu ? A moins que je ne me trompe totalement !

Audrey Il est destiné aux ados et aux adultes, mais c’est vrai que le public visé est clairement jeune, disons young adult. C’est un choix délibéré, pour nos romans. Pour les nouvelles, le public visé est plus adulte qu’ados.

Natacha C’est bien un livre pour adolescents et le choix était délibéré au départ.

Je crois que vous êtes Professeure et Animatrice. Vous êtes-vous inspirées de personnages réels ? Je pense aux profs, et également aux élèves que j’ai pour ma part trouvés parfois un peu trop proches de la caricature, trop « parfaits » ou au contraire « horribles ».

Audrey Oui, nous avons vu pas mal de choses, mais pas en tant qu’animatrice ou prof, Croc-Odile a été commencé lors de nos années d’étude, même s’il a mis du temps à se construire. Ce qui nous a inspiré, c’est plutôt tout ce qu’on a pu voir au lycée.

Natacha En écrivant ce livre au départ, j’ai pensé pour le personnage de Marie-Odile à deux lycéennes qui étaient avec nous en cours et qui étaient clairement mises de côté par tout le monde. Après, pour les autres, c’était plus une vision générale, quand on est ado, il y a très peu de nuances, c’est après que ça vient. M. Darchov c’est un peu un prof qu’on avait en 5ème en remplacement et Mme Dumont une prof qu’on avait en première. Par contre, on n’a pas pu s’inspirer de nos expériences professionnelles parce que quand on a commencé à écrire le premier, on était encore en études. Les deux suivants ont été écrits alors que nous étions dans le monde du travail mais nous nous sommes efforcées de nous replonger dans l’ambiance lycée et fac.

Le sujet du harcèlement scolaire est passionnant et terriblement d’actualité. Y avez-vous été confrontée dans vos métiers respectifs ? On sent à la fois beaucoup de souffrance et d’indifférence chez les personnages, la cruauté, hélas, inhérente à ces âges-là.

Audrey je n’ai pas été confrontée personnellement à ce problème de harcèlement, mais j’ai vu pas mal de choses au lycée, notamment lors d’un voyage scolaire, et au collège aussi. Je n’ai pas toujours réagi de la même manière, parfois indifférente, parfois indignée, mais ce qui est sûr, c’est que j’ai été témoin de trop de choses dans ma scolarité et dans mon travail pour ne pas en parler.

Natacha La question du harcèlement scolaire m’a travaillée à partir du lycée, justement par rapport à ces deux lycéennes qui étaient en cours avec nous et qui n’avaient aucun ami. Après, malheureusement, en tant que prof, je vois très régulièrement des élèves victimes de ce harcèlement et ça va parfois assez loin : tentatives de suicide, fugue,… On fait ce qu’on peut pour aider, mais il faut être honnête, on n’a pas vraiment de prise parce que le harcèlement passe beaucoup par internet aujourd’hui. On apprend souvent trop tard les problèmes qu’un élève a pu rencontrer.

Couv MascaradeDe quoi est-il question dans votre prochain ouvrage, Mascarade à paraître le 16 mars 2015 aux Éditions Hélène Jacob ? Un autre thème-phare ?

Audrey Mascarade est plus un roman sur le harcèlement en général. Il a été conçu comme un thriller, c’est aussi le roman pivot entre le premier, où nos personnages sont encore très bébés et le dernier où ils prennent leur envol !

Natacha Il est question de harcèlement et puis surtout de vie lycéenne et enfin, d’avenir.

Des auteurs – voire des cinéastes ou autres créateurs (livres, films, musique…) – vous ont-ils influencés dans votre écriture ou votre mode de narration ?

Audrey Pour ma part, je suis une grande fan de Stephen King qui travaille ses personnages secondaires comme s’ils étaient vivants. J’ai aussi été très marquée par un roman de Christoph Hein, La Fin de Horn, où les personnages prennent la parole tour à tour, un peu comme nous l’avons fait pour notre trilogie (et aussi notre première nouvelle, Un beau jour l’avenir s’appelle le passé).

Natacha Oui, Quatre filles et un jean et puis aussi Tandis que j’agonise de Faulkner. Pour le reste, je pense qu’on est influencé de toutes façons par tout ce qu’on lit.

Je crois que Croc-Odile et Mascarade sont les deux premiers volumes d’une trilogie, c’est bien cela ? De quoi traitera le troisième, si cela est dicible, bien évidemment.

Audrey Le troisième, Chrysalide, parle de liberté et de prise d’indépendance et… C’est une romance !

Natacha Le troisième traite (puisqu’au jour d’aujourd’hui il est terminé d’écrire) du grand saut dans le vide qu’est l’entrée à la fac. C’est aussi la fin d’une époque pour les personnages, le début d’une nouvelle et aussi le passage à l’âge adulte.

Et après la trilogie, Avez-vous déjà des projets d’écriture ?

Audrey Oh oui ! Un projet très concret notamment qui devrait voir le jour cet été.

Natacha Oui, un plus particulièrement, voire deux.

Envisagez-vous un jour d’écrire chacune en solo, ou être jumelle joue-t-il vraiment un rôle tellement fort que cela vous semble impossible ?

Audrey Pourquoi pas, selon les aléas de la vie, on ne sait pas, peut être qu’un jour on écrira chacune de notre côté !

Natacha Pourquoi pas, un jour, mais pour le moment, en ce qui me concerne, ce n’est pas dans les cartons.

Merci d’avoir joué le jeu à toutes les deux !

Publicités

Une réflexion sur “Ma première interview d’auteures jumelles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s