Mes personnages : Tahar Agnelli, commissaire

L’autre jour, j’ai commencé à vous parler de mes copains les personnages. Réels ou fictifs, ils deviennent nécessairement sous ma plume un peu de moi-même. Je crois les tenir en main, quand soudain ils prennent leur liberté propre, et évoluent souvent comme ils le souhaitent.

Il y a aussi des personnages qui disparaissent. Je ne parle pas de ceux qui meurent pour les besoins de l’intrigue. Non, plutôt de ceux qui au fil de la relecture deviennent inutiles. J’ai même connu un personnage principal qui a cédé la place à un autre, beaucoup plus secondaire. Quand j’ai écrit la première mouture de Méfiez-vous des contrefaçons, le titre était différent et l’intrigue nettement moins dense. Bref, je n’ai pas été satisfaite.

Je ne sais plus de quelle façon le déclic s’est fait. Je crois que ce personnage secondaire m’a paru davantage porteur de agneauxsens que celui que j’avais pris comme boussole de mon récit. Et le commissaire Tahar Agnelli est passé sur le devant de la scène. Quant à l’ancien personnage principal, il n’est plus que cité dans Méfiez-vous des contrefaçons. Moralité, vous êtes à présent obligé de relire le livre de bout en bout pour le trouver. 🙂

En voilà un qui s’est nourri de moult références, réelles, littéraires, voire même cinématographiques. Son nom d’abord. Comme vous l’aurez remarqué, il sonne un peu comme mon prénom. En italien, agnelli signifie (parait-il, je crois Reverso, je ne cause pas la langue transalpine) agneaux…

De son côté, Agnès a beau venir du grec ancien, mon prénom rappelle fortement… Agnus Dei, agneau de Dieu. Je vous jure que je m’en suis rendu compte après. En fait, je ne voulais pas que mon commissaire soit franchouillard. Je le voulais Français, et donc métis. J’avoue que je n’y ai pas été de main morte. Je ne sais plus si je le dis dans Méfiez-vous des contrefaçons, mais il est quatre fois quarteron, puisque d’origine corse, normande, kabyle et arabe… Je crois que seule la référence kabyle a été oubliée ; elle apparaît dans un futur ouvrage en gestation actuelle. Le nom corse, je le voulais à sonorité locale, mais plus italienne, pour ne pas tomber dans la caricature.

Dirty HarryPour son caractère, il m’est également proche. Solitaire et indépendant. Pour ceux qui me connaissent, ça rappelle aussi Dirty Harry. Ce qui me permet de mettre la photo de Clint sur mon blog !

Mais les ressemblances disparaissent vite : c’est un homme (eh oui, je suis une femme), il est grand, voire très grand (ok, comme Clint), maigre et balafré… Il est également de caractère beaucoup plus taciturne que je ne le suis, et j’admire sa ténacité. Quant au côté incorruptible, je n’ai jamais été soumise à une quelconque situation m’amenant à devoir corrompre ou à risquer moi-même de l’être.

Sa cicatrice ? Même si je précise qu’il la doit à une balle, pour être honnête, c’est un clin d’œil à Robert Hossein dans la série des Angélique… Ces films m’ont fait hurler de rire (ben oui) mais Joffrey de Peyrac était tellement beau que je ne pouvais m’empêcher de me taper ces navets… Mon côté fille, j’admets.

Joffrey de Peyrac

En fait, je ne voulais pas d’un super héros, plutôt un type un poil « chiant », presque donneur de leçons avec ses équipiers qui en bavent, enfin au moins un, le lieutenant Nottier sur lequel je reviendrai dans un prochain article. Dans une version précédente, il l’était même encore plus, mais je ne désespère pas d’y revenir. Ou au contraire de le rendre plus détendu. On verra bien. Agnelli a aussi un problème avec les femmes. Il les tombe, et pas des boudins, mais il refuse de s’engager, et dragouille à moitié une lesbienne. À croire qu’il aime la difficulté !

Je reviendrai sans doute sur lui plus tard. Je crois que je peux encore tirer des choses de cet homme là ! 🙂

 

Publicités

Une réflexion sur “Mes personnages : Tahar Agnelli, commissaire

  1. Ah, Geoffrey… ben oui, moi aussi je suis une fille ! ^^ Et Clint… oui, bon, on arrête ! Très sympa d’en apprendre plus sur tes personnages, et c’est malin, ça, du coup je vais m’y replonger pour deviner quel était le « type de départ » ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s