Numérique… ou papier…???

Certains diraient que cela rappelle la querelle des Anciens et des Modernes, polémique qui a pris naissance à l’Académie Française et qui a agité le petit monde intellectuel à la fin du 17ème siècle. Je vous la fais courte : les Anciens prétendaient que rien ne surpassait les œuvres de l’Antiquité et tout créateur ne pouvait qu’être dans l’imitation. Les Modernes au contraire arguaient que la création littéraire se devait d’innover, tant dans le fond que dans la forme.

Vous me direz, en ce qui concerne le papier ou le numérique, on ne parle que de support.

1004015-Patrick_Modiano En effet. Mais pourquoi opposer les deux ? Notre nouveau Prix Nobel n’est pas supérieur à Homère, et vice-versa… Je sens que certains vont se mettre à hurler… Tout est subjectif, et com-plé-men-tai-re ! Photo_9590

(J’ai pris une photo de Modiano jeune ET beau… 🙂 Homère, je n’ai pas eu trop le choix… 😉 )

Logo L'Harmattan FBQuand j’écris pour L’Harmattan, mes livres en version numérique sont à un prix indécent. Si un livre est cher, c’est a priori pour le papier qu’il utilise, la main d’œuvre qu’il sous-tend chez l’imprimeur, l’éditeur, le libraire… En numérique, trois des acteurs disparaissent, dont l’absence devrait permettre un prix beaucoup moins onéreux.

Logo_noir_petit Quand j’écris pour les Éditions Hélène Jacob, le numérique est privilégié, et par conséquence Amazon. Oui, le grand méchant loup Amazon, que je n’aime pas davantage que vous. A tout prendre, je préfèrerais me la jouer franchouillard avec la Fnac et Kobo. Mais est-ce ma faute si la Fnac ne fait rien pour aider les jeunes maisons d’édition et continue, à l’instar des libraires, à faire les yeux doux aux vieilles et grandes maisons d’, qui elles ne donnent pas si facilement que ça leur chance aux nouveaux auteurs, sauf si untel ou unetelle d’un réseau très germanopratin les recommandent ?

Au sein de ces vieilles et prestigieuses maisons, il ne se passe pas que de grandes et belles choses. Il y a aussi LE PILON… Et le pilon, d’un point de vue écologique, autant le préciser tout de suite, ce n’est pas top.

pilon2_©Pierre_Jourde

Un auteur est publié ? Selon l’Obs près de 100 millions de livres sont broyés chaque année et finissent en pâte à carton, SIMPLEMENT EN FRANCE !!!…

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20081030.BIB2308/le-cauchemar-du-pilon.html

Super destin pour des textes où les auteurs mettent très souvent beaucoup d’eux-mêmes. Et cela nous fait combien d’arbres abattus dans la foulée ?

Mes deux éditeurs sont différents, chacun dans leur genre, aux antipodes sans doute, et cela me plaît. L’Harmattan imprime en petite quantité, justement pour éviter les stocks inutiles, les invendus, etc. Oui, vous trouverez leurs livres d’abord dans leur librairies, et oui, c’est plus difficile pour les autres libraires et les magasins FNAC de se les procurer…

Côté papier, les Éditions Hélène Jacob passent par une plate-forme en Angleterre pour réduire les coûts par rapport aux USA, puisque la France ne propose pas ce genre de services… Mon côté franchouillard traverse donc la Manche, MAIS reste en Europe ! Là, les libraires (et la FNAC) n’ont qu’à utiliser leurs jolis petits doigts et pianoter sur le clavier de leur ordi pour trouver mes livres (et ceux de tous les auteur(e)s EHJ)

Faudrait-il encore que les libraires fassent un peu mieux leur boulot, ouvrent les écoutilles, acceptent de lire autre chose que les livres que leur servent leurs chères et fameuses maisons d’édition et qu’ils alignent sans coup férir dans leurs vitrines…

Oui le numérique apparait, non il ne va pas détruire le livre ! On prétend que le cinéma va disparaitre depuis que la K7 vidéo a été inventée. Le film existe toujours… La K7 ? C’est quoi ce truc diront les djeuns !

Bon ! En conclusion, si vous voulez lire Méfiez-vous des contrefaçons, version papier, c’est là que ça se Couv Méfiez-vouspasse…

Contact – réservé aux librairies

Dites-le à votre libraire !!! On apprend à tout âge, s’pas ? 😀

Publicités

4 réflexions sur “Numérique… ou papier…???

  1. Tellement vrai cet article ! Je travaille en bibliothèque et quand je commande les livres en librairie, je me retrouve parfois avec des refus de commande parce telle ou telle maison d’édition ne passe pas par un distributeur… sympa la chance donnée aux p’tites maisons !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s