Avez-vous peur des fantômes…??

Lors de mon interview par Pierre Berton d’Ouest France, j’ai dû répondre à « LA » fameuse question de l’inspiration…

« Mais d’où vous viennent toutes ces idées, concernant l’histoire, les personnages… »inspiration

Grand blanc… Mais je n’en sais rien moi ! C’te question ! Il m’arrive très souvent de me mettre devant une page blanche et de commencer à écrire sans bien savoir où je vais… Oui mais là il s’agit d’expliquer d’où je viens

Jeudi, j’étais dans le TGV… Je m’ennuyais un peu, j’avais mal au cœur, donc nulle envie de lire et encore moins d’écrire. Donc pour me changer les idées, que fais-je ? Je vous le demande en mille, en cent…

J’observe…

En fait, c’est comme cela que tout commence en général, par l’observation d’une situation. Par exemple, au printemps prochain, mon éditeur préféré, les Éditions Hélène Jacob doivent publier un recueil de nouvelles que j’ai pondu à partir de situations réelles et que j’ai cherché à rendre un poil surréalistes.

Je m’explique.

Certaines situations me semblent parfois cocasses, ou originales, ou au contraire banales. J’entends des histoires, que meBlenheim racontent des amis ou des coachés. Je peux ensuite décider de lier ces histoires entre elle, ou bien de n’en prendre qu’un élément qui me semble intéressant. Je cherche des enchainements plausibles.

Et cette fois, j’ai même voulu insérer un peu de fantastique, ou en tous cas de mystère… d’inattendu… Et je l’avoue, j’y ai pris grand plaisir. Par exemple, ayant vécu en Angleterre pendant plusieurs années à côté du Palais de Blenheim, où est né Sir Winston Churchill, j’ai voulu utiliser cette expérience pour mêler la petite histoire à la grande, l’antagonisme franco-britannique d’hier à la réalité européenne d’aujourd’hui, en ponctuant le tout d’une forme de rencontre entre deux personnages qui revisitent les liens indissolubles de ces deux vieux pays. L’un des personnages est réel… Le second, l’est-il réellement ?

Oui, les fantômes ne me font pas peur, je préfère d’ailleurs me dire que les vivants d’hier sont encore un peu parmi nous… Ça rend la mort moins triste… 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s