Marcher avec Axel Kahn…

Je viens de finir le récit qu’a fait notre généticien national de son périple durant plusieurs semaines entre Ardennes et Pays-Basque… Déjà, respect pour « l’exercice », même si j’aime marcher, je ne prétends pas à ce genre de « challenge », trop cossarde sans doute, et trop peu entraînée à battre le GR de la sorte.

Pensées en cheminToujours est-il que plusieurs dimensions émanent de ce texte : humaniste sans nul doute, il suffit d’avoir entendu l’homme à plusieurs reprises, au gré d’émissions plus radiophoniques que télévisuelles car la téloche a déserté mon home-sweet-home depuis quelques années déjà, sans qu’elle me manque d’aucune façon… Le web permet de regarder Arte quand cela me chante… Je suis snobe, je sais, j’assume…

Humaniste donc, politique nécessairement, érudite également, ce qui ne gâte rien…

Axel Kahn donc, généticien de renom, humaniste déclaré, ancien Président d’Université, candidat éconduit par les électeurs aux législatives contre le faux derche Fillon (désolée, celui-ci me laisse pantoise par sa capacité incroyable à retourner sa veste et s’écraser devant qui vous savez durant cinq longues années avant de tout mettre en œuvre pour le détruire maintenant… Je ne les aime ni l’un ni l’autre, rassurez-vous), s’est piqué soudain de traverser la France du Nord-Est vers le Sud-Ouest… Marcheur et randonneur averti et accompli dans son jeune temps, il dit avoir laissé de côté cette passion avant de décider d’y revenir le temps de (re)découvrir ce pays – le nôtre – aux multiples visages et qu’il aime tant, cela se sent !

La France de Kahn est heureuse ou souffrante, riche ou pauvre, ouverte aux autres ou repliée sur ses maux, toujours belle, que ce soit sous les draches du Nord ou le soleil brûlant de juillet. Son verbe est riche d’histoires et d’Histoire, sa langue se fait souvent poétique et sensuelle, son amour de l’autre est une évidence, au travers de multiples rencontres, ses hôtes, d’autres marcheurs, ou simplement des Français comme vous et moi le long de son chemin.

Il ne nous reste plus qu’à l’imiter, dans la bienveillance de son regard, laaxel kahn générosité de son écoute, et la lucidité de son analyse. Je ne dis pas que Kahn a raison sur tout, ni qu’il est un saint laïc. Simplement son livre est un bel antidote à la morosité ambiante, un appel à la générosité et à la créativité. Charge à nous de l’entendre et de nous reprendre en main, sans écouter les sirènes désenchantées et destructrices de nos pseudos intellos germanopratins, de nos commentateurs télévisuels arrimés à leurs discours lénifiants et défaitistes…

Même si Kahn nous parle avec quelque nostalgie de la France d’antan, tout n’était pas mieux « avant » et surtout rien ne serait mieux sans l’Europe… sans les autres… sans nos différences… !

Pensées en chemin : ma France des Ardennes au Pays basque par Axel Kahn, éditions Stock, 2014 (ISBN 978-2-234-07010-3)

http://axelkahn.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s