Nuit d’insomnie

Quand Morphée joue les filles de l’air, il vaut mieux avoir un bon bouquin pour passer le temps. Cette nuit, ou plutôt très tôt ce matin,  j’ai achevé Elle s’appelait Sonia Verjik de Dominique Lebel.

http://www.editionshelenejacob.com/store/products/elle-sappelait-sonia-verjik/

D’après le résumé, je m’attendais à lire un ouvrage racontant l’histoire d’une femme toujours en fuite de quelqu’un ou de quelque chose et à me balader entre le Kosovo et la Bretagne…Ce fut le cas, mais pas seulement.

Au départ, j’ai éprouvé quelques difficultés à me plonger dans l’histoire. Cela est sans doute du au personnage principal, autour duquel toute l’histoire se construit, guère sympathique avec sa pathologie fuyante et individualiste. Comme je suis une grande entêtée, j’ai persévéré et finalement m’y suis intéressée grâce aux récits conjugués de ceux qui l’ont connue ou non, aimée ou détestée

Le livre est est en effet construit de manière fort originale au travers de multiples souvenirs : un ingénieur français franchement balourd et tombé éperdument amoureux qui ramène la belle en Bretagne ; le père de son enfant, séducteur et théâtreux un poil égocentrique ; l’enfant elle-même, professeure de mathématiques itinérante, mal dans sa peau, toujours en quête de cette mère fuyante pas vraiment sympathique au bout du compte.

Ah ! J’oubliais, dans cette palette chatoyante de personnages attachants, aux destins baroques et improbables ! Il y a aussi l’amante de la fille, bouquiniste parisienne qui a le tort de flirter avec les bords de Seine, l’ex-maitresse du père, improbable vieille théatreuse cabotine, la famille Kosovare, avec le frère mi-chien fou mi-intello, et la mère qui voit ses enfants quitter le pays ou chercher la mort de trop près…

Autant dire que je vous recommande la lecture de cet ouvrage 🙂

 

En écrivant tout ça, sur les conseils de Diane, j’écoute Marta dans ses œuvres, et surtout celles de Ludwig. Je  vous les recommande itou, évidemment !

http://concert.arte.tv/fr/martha-argerich-interpretiert-beethovens-klavierkonzert-nr-1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s