Le temps qu’on met à écrire…

Il parait que certains auteurs ont une écriture facile, évidente, qui coule telle l’eau d’une source naturelle…

Zont bien de la chance…

Quand je relis les premiers brouillons de mon roman, « Méfiez-vous des contrefaçons », je rigole… Le résultat n’a rien à voir avec l’ébauche, des personnages y étaient inexistants, d’autres ont disparu par la suite, il y en a même un qui a changé de sexe !!!!!

Comme quoi, quand je dis qu’il faut se relire, corriger, se relire, corriger…

M’enfin, comme dirait Gaston, tout cela m’appartient, les zautres sont sans doute beaucoup plus doués… 😀

 

Couv Méfiez-vous

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s